Bonsoir à toutes !

Avec le départ de nos filles, nous disposons de 2 pièces. La première, vous le savez, est devenue ma scrap-room. La deuxième s'est transformée en pièce débarras. J'y ai mis une étagère en fer, sur laquelle je range ma centrale à vapeur, la réserve de papier essuie-tout...  Il y a aussi le lit de Virginie. Une pièce débarras, quoi. Avant, bon nombre des choses qui sont dans cette pièce, se trouvaient dans un grand placard de 1,50 x 2,50 m. Dans ce placard, en plus des glacières, des valises, de mon matériel de repassage, était rangé tout l'outillage de mon mari. Maintenant, avec la pièce débarras, ce placard est devenu LE placard à outils de mon mari.

Merci les filles d'avoir pris votre envol ! smiley-clin-doeil-emma12620100120185618

Mon mari a, ce que je considère comme un gros défaut, la manie de tout garder ! Quand je dis tout, c'est tout ! Des bouts de fils électriques, des vis rouillées.... Souvent je lui dis de jeter ses vieilleries. Il le fait et me montre fièrement ce qui part à la poubelle : 10% de ce que, moi, j'aurais jeté... Enfin...

Et là, en faisant du tri, pour installer son placard, il a retrouvé un truc... Je suis perplexe. Comment est-il entré en possession d'objets remontant à mon enfance ? Parce qu'il s'agit bien de mon enfance... Ce sont des tampons et pas n'importe lesquels !

Tampon 1

La roue sert pour les chiffres :

Tampon 4

Et pour les mots, il suffit d'insérer les lettres entre 2 plaques en fer, maintenues par une vis :

Tampon 2

Il y avait encore les lettres de mes nom et prénom, sur ce "guide". Ca m'a fait tout bizarre de voir ça. J'imagine que ma mère se servait de ce tampon pour marquer mes vêtements de l'école ou quand je partais en colo.

Je vais essayer de nettoyer les lettres. Il y en a plein, ainsi que de la ponctuation.

Tampon 3

J'aimerais me servir de ces tampons sur mes pages. Mais, elles sont pleines d'encre. Lorsque j'étais secrétaire, je nettoyais les lettres de ma machine mécanique avec des bâtonnets imbibés d'alcool. Peut-être que ça marchera sur ces lettres, même si l'encre est... vieille ! Elle a quelque chose comme... 35 ans !

Pour une fois, je ne reproche pas à mon mari de garder...