Hello !

Je vous emmène, pour quelques semaines, sur un lieu historique, je vous fais faire un retour en arrière d'un peu plus de... cent ans !

Le nom de "Hartmannswillerkopf" provient du nom du village de Harmannswiller et du sommet (la "tête" : kopf). Les poilus, à l'époque, ont rebaptisé, par déformation phonologique des Français ne parlant ni l'alsacien, ni l'allemand, le Hartmannswillerkopf en "Vieil-Armand", Hartmann étant l'équivalent d'Armand en français. Il est également surnommé la "mangeuse d'hommes" ou la "montagne de la mort".  30.000 soldats y sont morts, tombés dans les combats de 14-18.

Un monument a été érigé, un musée créé, les tranchées et autres témoignages des batailles sont là pour la sauvegarde de la mémoire et l'histoire de la région.

Aujourd'hui, nous commençons par le musée, en fait le premier lieu à visiter sur le parcours et qui permet également d'avoir un rappel de ce que fut la "Grande Guerre"

Les vitres du musée. J'ai pris ces photos, car je trouve qu'elles sont pleines de promesses et de partage

P1050414

P1050415

Les uniformes des soldats. A gauche, soldat allemand, à droite, soldat français

P1050456

Je ne fais le détail que de l'uniforme du soldat français :

J'ai trouvé judicieux ce petit bouton placé au bas du manteau. Il permettait, lorsqu'il fallait grimper, de ne pas être gêné dans les mouvements en boutonnant chaque pan au manteau.

P1050443

Le casque, qui normalement, servait à protéger la tête. Mais face à un obus, il ne protégeait pas grand chose...

P1050439

Des témoignages :

Ici, la lettre envoyée par un poilu à sa famille.

P1050451

Là, la photo de l'exécution d'un officier allemand espion

P1050454

Vestiges retrouvés dans un kilianstollen, un abri souterrain aménagé par l'armée allemande début 1916 :

P1050463

P1050470

P1050468

P1050474

Voilà pour le musée. La suite, dans une semaine

Que votre journée soit belle ! La mienne sera laborieuse !

Bisous bisous