Hello !

Je vous emmène à nouveau sur les traces des poilus, dernier volet du champ de bataille.

Lorsqu'on arrive au sommet, la première chose qu'on voit, c'est la croix sommitale. Elle symbolise les morts sans sépulture, dont les restes sont encore présents sur le Hartmannswillerkopf et la réconciliation franco-allemande souhaitée au lendemain de la Grande Guerre (réconciliation de courte durée, quand on y pense...)

P1050575

Guérite d'observation à vision circulaire. Celle-ci a été utilisée pour la Grande Guerre, mais également pour la 2e guerre mondiale

P1050580

Elle a essuyé quelques tirs, cette porte !

P1050581

Stèle du 28e B.C.A. Elle symbolise l'âpreté des combats et le courage des soldats

P1050591

La marche continue et c'est la dernière partie du circuit. On voit encore des tranchées, des abris...

Il y a un monument, réalisé en bronze par le sculpteur Victor Antoine, ancien du 152e R.I., en l'honneur de ces soldats qui ont lutté contre les Allemands pendant deux jours et y ont laissé leur vie. Le Hartmannswillerkopf est devenu le tombeau des "Diables rouges"

P1050644

Pour délimiter la terrasse du monument, des bombes qui n'ont pas explosé.

P1050646

Voilà la fin du reportage historique. J'espère ne pas vous avoir ennuyées. Si vous avez la possibilité d'aller visiter, que ce soit le Hartmannswillerkopf ou un autre lieu de bataille, n'hésitez pas. C'est très instructif. J'en suis revenue plus riche d'un savoir, mais également avec des sentiments contradictoires. De la colère, de la peine, de la haine aussi. Difficile de comprendre comment et pourquoi la stupidité d'un homme ou d'un groupe d'hommes a pu déclencher autant de pertes humaines, de tristesse, de malheur. C'était une guerre de conquête et d'ambition.

Lundi, nous resterons sur ce Vieil Armand, mais côté nature
Passez une belle journée
Bisous bisous