20 novembre 2017

Hartmannswillerkopf : la montagne, la nature

Bonjour, bonjour !

Le Vieil Armand, c'est aussi un mont des Vosges, donc, un endroit d'où on a une vue imprenable et où la nature existe, où elle a repris ses droits, tout de même !

Regardez cette vue sur la plaine alsacienne :

P1050636

Par temps clair, pas de chance, il y a de la brume, on peut voir, tout au fond, la Forêt Noire.

Le champ de bataille est derrière nous, nous regagnons notre parking et plus la moindre trace d'histoire, juste la nature, comme je l'aime :

P1050476

P1050519

P1050547

P1050570

P1050648

Voilà, vous avez vu le principal du Hartmannswilerkopf. J'espère que ça n'aura pas été trop "lourd". J'ai encore d'autres endroits à vous faire découvrir. Nous ne sommes pas restés longtemps, mais nous sommes sortis tous les jours

Passez une douce journée, moi, je file sous la douche !

Bisous tout plein

 

Posté par pepsine13 à 05:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


13 novembre 2017

Hartmannswillerkopf : la montagne, le champ de bataille 2

Hello !

Je vous emmène à nouveau sur les traces des poilus, dernier volet du champ de bataille.

Lorsqu'on arrive au sommet, la première chose qu'on voit, c'est la croix sommitale. Elle symbolise les morts sans sépulture, dont les restes sont encore présents sur le Hartmannswillerkopf et la réconciliation franco-allemande souhaitée au lendemain de la Grande Guerre (réconciliation de courte durée, quand on y pense...)

P1050575

Guérite d'observation à vision circulaire. Celle-ci a été utilisée pour la Grande Guerre, mais également pour la 2e guerre mondiale

P1050580

Elle a essuyé quelques tirs, cette porte !

P1050581

Stèle du 28e B.C.A. Elle symbolise l'âpreté des combats et le courage des soldats

P1050591

La marche continue et c'est la dernière partie du circuit. On voit encore des tranchées, des abris...

Il y a un monument, réalisé en bronze par le sculpteur Victor Antoine, ancien du 152e R.I., en l'honneur de ces soldats qui ont lutté contre les Allemands pendant deux jours et y ont laissé leur vie. Le Hartmannswillerkopf est devenu le tombeau des "Diables rouges"

P1050644

Pour délimiter la terrasse du monument, des bombes qui n'ont pas explosé.

P1050646

Voilà la fin du reportage historique. J'espère ne pas vous avoir ennuyées. Si vous avez la possibilité d'aller visiter, que ce soit le Hartmannswillerkopf ou un autre lieu de bataille, n'hésitez pas. C'est très instructif. J'en suis revenue plus riche d'un savoir, mais également avec des sentiments contradictoires. De la colère, de la peine, de la haine aussi. Difficile de comprendre comment et pourquoi la stupidité d'un homme ou d'un groupe d'hommes a pu déclencher autant de pertes humaines, de tristesse, de malheur. C'était une guerre de conquête et d'ambition.

Lundi, nous resterons sur ce Vieil Armand, mais côté nature
Passez une belle journée
Bisous bisous

Posté par pepsine13 à 06:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

06 novembre 2017

Hartmannswillerkopf : la montagne, le champ de bataille 1

Coucou !

Voici l'avant-dernier volet de cette partie si violente de notre histoire. Nous voilà dans la montagne, sur le champ de bataille.

Un boyau :

P1050503

C'est une voie de communication pour accéder aux tranchées et c'est également par ces boyaux que les formations sanitaires évacuaient les blessés.

Une tranchée :

P1050540

Tout le long de notre chemin, nous découvrons le réseau de fils de fer :

P1050518

P1050532

Les abris :

P1050511

Un autre abri, constitué de sac de béton pétrifié :

P1050612

A droite, à gauche, nous voyons des trous formés par les obus. Impressionnant !

P1050509

Voilou. A lundi pour la fin de cette visite du "Vieil Armand", côté bataille

Que votre journée soit douce !

Bisous tout plein

Posté par pepsine13 à 06:29 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 octobre 2017

Hartmannswillerkopf : le mémorial, la crypte et la nécropole

Hello !

Nous revoilà sur le Hartmannswillerkopf.

Classé monument historique en 1921, le Hartmannswillerkopf est entré très tôt dans la mémoire française. Une souscription nationale placée sous le haut patronage du Président de la République Alexandre Millerand et de plusieurs maréchaux (Joffre, Foch, Fayolle...) permet de construire un vaste mémoriel composé d'une tranchée de 40 mètres de longueur menant à une crypte triconfessionnelle et abritant les restes de 12000 soldats inconnus.

 

P1050657

P1050652

Au centre de la grande esplanade qui la surplombe, se dresse un autel de la patrie portant les blasons de 12 grandes villes de France en deuil qui ont participé au financement de l'ensemble. Construit entre 1924 et 1929, le monument national est inauguré le 9 octobre 1932 par le Président de la République Albert Lebrun, entouré des maréchaux de France.

 

20170803_131358

P1050484

P1050485

P1050486

P1050487

La nécropole contient 1256 tombes individuelles ainsi que 6 ossuaires de 384 soldats non identifiés. Les corps des soldats allemands ont été inhumés à Cernay et à Guebwiller ou rapatriés dans leurs familles en Allemagne

P1050489

Bouh, pas très gai, tout ça !

Je vous souhaite une bonne journée

Bisous bisous

 

Posté par pepsine13 à 06:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

23 octobre 2017

Hartmannswillerkopf : le musée

Hello !

Je vous emmène, pour quelques semaines, sur un lieu historique, je vous fais faire un retour en arrière d'un peu plus de... cent ans !

Le nom de "Hartmannswillerkopf" provient du nom du village de Harmannswiller et du sommet (la "tête" : kopf). Les poilus, à l'époque, ont rebaptisé, par déformation phonologique des Français ne parlant ni l'alsacien, ni l'allemand, le Hartmannswillerkopf en "Vieil-Armand", Hartmann étant l'équivalent d'Armand en français. Il est également surnommé la "mangeuse d'hommes" ou la "montagne de la mort".  30.000 soldats y sont morts, tombés dans les combats de 14-18.

Un monument a été érigé, un musée créé, les tranchées et autres témoignages des batailles sont là pour la sauvegarde de la mémoire et l'histoire de la région.

Aujourd'hui, nous commençons par le musée, en fait le premier lieu à visiter sur le parcours et qui permet également d'avoir un rappel de ce que fut la "Grande Guerre"

Les vitres du musée. J'ai pris ces photos, car je trouve qu'elles sont pleines de promesses et de partage

P1050414

P1050415

Les uniformes des soldats. A gauche, soldat allemand, à droite, soldat français

P1050456

Je ne fais le détail que de l'uniforme du soldat français :

J'ai trouvé judicieux ce petit bouton placé au bas du manteau. Il permettait, lorsqu'il fallait grimper, de ne pas être gêné dans les mouvements en boutonnant chaque pan au manteau.

P1050443

Le casque, qui normalement, servait à protéger la tête. Mais face à un obus, il ne protégeait pas grand chose...

P1050439

Des témoignages :

Ici, la lettre envoyée par un poilu à sa famille.

P1050451

Là, la photo de l'exécution d'un officier allemand espion

P1050454

Vestiges retrouvés dans un kilianstollen, un abri souterrain aménagé par l'armée allemande début 1916 :

P1050463

P1050470

P1050468

P1050474

Voilà pour le musée. La suite, dans une semaine

Que votre journée soit belle ! La mienne sera laborieuse !

Bisous bisous

 

Posté par pepsine13 à 05:51 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 octobre 2017

Le parc des papillons

Coucou !

A quelques mètres du parc des cigognes, se trouve un autre parc : celui des papillons

Nous pénétrons dans une serre, mais s'il faisait assez chaud dedans, j'ai connu des serres bien plus chaudes. Pour entrer, nous passons deux sas, constitués de lames de plastique très épais, qui se chevauchent. Des plantes partout, dans tous les coins et, des papillons qui volettent dans tous les sens. Que c'était beau !

J'ai pu prendre les photos des papillons uniquement lorsqu'ils se posaient, impossible de les prendre en vol, ils allaient trop vite !

Quelques plantes :

Sans titre 19

Sans titre 20

Sans titre 22

Quelques stars du lieu :

Sans titre 2

Sans titre 6

Sans titre 8

Sans titre 10

Sans titre 13

Sans titre 17

A différents endroits de la serre, on trouve de petites tables portant une assiette remplie d'eau sucrée et avec un bout de banane. Leur coin repas, quoi !

Sans titre 15

Sans titre 18

Comme ils se posaient n'importe où, il fallait d'abord repérer l'endroit où on voulait aller, puis, marcher les yeux rivés sur le sol, pour ne pas écraser un de ces jolis petits coquins qui venait juste de s'installer là où on allait poser le pied !! Je n'ai pas mis toutes les photos prises, il y en a beaucoup trop. Mais vraiment, c'était super, je me suis régalée de voir toutes ces variétés de papillons, toutes ces couleurs. Dame Nature a été généreuse, lorsqu'elle a sorti sa palette pour décorer ainsi leurs ailes

Bonne journée à vous toutes

Bisous bisous

Posté par pepsine13 à 06:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

09 octobre 2017

Le parc des cigognes 2

Coucou !

Me revoilà avec mon parc des cigognes. On continue la balade ?

Tout en marchant, j'entendais le craquètement des cigognes et j'avais hâte de les voir. Ah, quand nous y sommes arrivés, j'en ai vus des échassiers !

P1060251

Deux cigogneaux :

P1060276

Tout en haut, les nids, où fin février, les cigognes non sédentarisées viennent se reproduire :

P1060249

A midi, nous sommes allés manger au snack du parc. Une coquine s'est échappée de son enclos et vient picorer ce que les touristes ont laisser tomber :

P1060260

La coquine a repéré notre table et surtout ce que nous y faisions !!

P1060262

Sur le côté gauche de la photo, on voit le bout des doigts de mon mari qui lui donne un petit bout de pain, qu'elle a pris avec délicatesse.

P1060263

Il y avait aussi un aquarium. Je vous passe les photos des truites, perches et autres poissons des rivières. A la sortie de l'aquarium, il y avait un bassin où nous pouvions mettre les mains et les poissons venaient se faire caresser. Je n'avais jamais vu ça !

P1060270

Plusieurs fois dans la journée, il y avait un spectacle :

la loutre :

P1060290

le grand cormoran :

P1060293

les manchots. Ils ne sont pas craquants, ces trois-là ? Si vous les aviez vu marcher !

P1060298

P1060300

Et l'otarie qui a fait le tour du bassin pour saluer tous les spectateurs :

P1060309

Voilà, j'espère que ça n'a pas été trop long !

Que votre journée soit magnifique !

Bisous bisous

Posté par pepsine13 à 06:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

02 octobre 2017

Le parc des cigognes 1

Coucou !

J'ai enfin fini le tri des photos de nos vacances en Alsace. Difficile de choisir de vous montrer cette photo plutôt que celle-ci. Nos vacances ont été assez instructives. Ma soif permanente de savoir nouveau fait que lorsque nous partons quelque part, je fais toujours des recherches avant et si j'ai soif de découverte, j'aime aussi partager ce que j'ai vu. Bien sûr, je ne mettrai pas les 877 photos qui restent après mon tri, mais, il va y en avoir pas mal, quand même ! A raison d'un article par semaine, j'espère que d'ici Noël, ce sera terminé !

Aujourd'hui, je vous emmène à Naturoparc, dans la petite ville d'Hunawihr. Créé en 1976, ce centre était exclusivement destiné à la reproduction en captivité de la cigogne blanche. Puis, il devient, en 1991, le premier centre français de reproduction en captivité de la loutre d'Europe (espèce éteinte dans la région en 1980) pour une réintroduction dans le Ried Alsacien. En 2006, le parc accueille un élevage de grands hamsters, race présente uniquement en Alsace, mais dont la population est menacée à cause de la dégradation de son habitat.

Nous avons promené dans un grand parc, rencontrant grand hamster, canards, ragondins :

P1060224

P1060230

P1060237

P1060250

Le parc est très beau. Ce qui nous a scandalisé était l'état de l'eau des mares des canards. L'eau était noire, on le voit sur la 2e photo de la précédente série, et sentait les égouts (vous avez de la chance de n'avoir que les photos, sur ce coup-là !!)

P1060216

P1060238

P1060239

P1060241

P1060243

Voilà pour cette première partie du parc des cigognes... où vous n'avez pas vu la moindre cigogne !!

Que votre journée soit douce

Bisous tout plein

 

 

Posté par pepsine13 à 06:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]